Comment choisir une pompe à eau ?

 Les pompes à eau n’ont plus besoin d’être présentées au vu de l’excellente réputation dont elles jouissent. Et ce, à un point où d’autres modèles de pompes furent créés. Mais lorsque vient le moment du choix, il convient de sélectionner la pompe à eau adéquate, car chacun de ces modèles possède des caractéristiques qui plaident en faveur d’un type de tache. C’est alors que logiquement, nous nous sommes intéressés aux facteurs à prendre en compte dans le choix d’une pompe à eau.

Le type de pompe

Il y a à l’heure actuelle différents genres de pompe à eau sur les différents marchés. Il est avisé de connaître les attributions des pompes à eau pour ne pas se tromper.

Les pompes immergées sont les plus faciles à utiliser, à installer et à entretenir. Mais elles ne sont efficaces que pour l’exploitation d’un puits profond d’au moins 8 mètres. Par contre, les puits ayant une profondeur inférieure à 8 mètres seront le terrain de jeu adéquat des pompes de surface. Il ne faudra pas oublier que le modèle de surface ne peut fonctionner en saison hivernale.

La pompe vide-cave, quant à elle, a été conçue pour les travaux de vidage et de séchage de caves inondées. Grâce à sa puissance, elle peut aussi évacuer des eaux chargées ou des eaux vannes. La pompe eaux claires sera conseillée à ceux pour ceux qui désirent uniquement exploiter des eaux claires à des fins domestiques.

En dehors du critère du type de pompe, il faut aussi prendre en compte son débit.

 

Le débit

Si on devait le définir, on dirait que le débit représente la quantité d’eau mesurée s’écoulant selon un certain rythme de temps. Le débit est un facteur important qui permet aux utilisateurs de juger et de jauger les différents modèles de pompe à eau selon leurs performances. Les pompes ayant les débits les plus hauts, sont donc naturellement les plus puissantes. Il est exprimé en litres par minute, mais aussi en mètre cube par heure.

L’avantage de prendre en compte le débit c’est de pouvoir choisir judicieusement la pompe qui respectera les limites de consommation (en eau et en courant) que vous vous êtes établies. Selon les professionnels, la bonne pompe à eau est celle qui possède un débit qui représente très exactement le tiers de la consommation quotidienne.

 

La HMT

La HMT, encore appelée « Hauteur Manométrique Totale », est un critère également important. Il représente la somme des trois données que sont :

–         Les pertes en charge. Cette donnée concerne la circulation des eaux dans les tuyaux. Cela permet donc de savoir quel type de tuyaux utiliser pour éviter des pertes élevées.

–         Le dénivelé. Le dénivelé, quant à lui, permet d’évaluer et surtout d’éviter les pertes de pression.

–         Et la pression utile.

 

La hauteur manométrique totale est parfois renseignée sur l’emballage de votre pompe à eau. Le cas échéant, elle peut être calculée par un professionnel (en l’occurrence votre vendeur en magasin) pour vous aider lors de l’achat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *