Le souhait de l’assurance maladie : un tarif unique pour les taxis conventionnés

Le mode de transport pour aller d’un endroit à un autre varie selon les besoins du client. Pour faire des courses, un taxi ou une voiture de transport avec chauffeur sont les plus adaptés. Pour les déplacements à motifs médicaux comme pour se rendre à des soins, à des examens ou des consultations, les taxis conventionnés sont les plus adéquats. Et ces derniers, selon votre cas, peuvent être remboursés par l’assurance maladie.

Les conditions pour que l’assurance maladie intervienne

Afin d’avoir un remboursement sur les frais de transport, une prescription médicale, un justificatif de paiement et éventuellement un accord préalable de l’assurance maladie sont requis. Les frais de transport de taxi conventionné sécurité sociale, de véhicule sanitaire léger ou une ambulance conventionnée sont en général remboursés à 65 %. Et dans certains cas selon les motifs, l’assurance maladie offre une prise en charge de 100 %.

La prise en charge à 100 % par l’assurance maladie est conditionnée pour les raisons de transport suivant : les transports liés aux traitements ou aux examens des personnes atteints d’une affection de longue durée, le transport dû à un accident de travail ou une maladie       professionnelle, le transport des femmes enceintes et d’hospitalisation d’un nouveau-né.

La mise en place d’un tarif unique pour les sociétés proposant les véhicules sanitaires légers et les taxis

En dix ans, le coût du transport des patients a doublé. Ainsi, la caisse nationale d’assurance maladie propose de rester moins longtemps à l’hôpital, de prescrire d’avantages des médicaments génériques. Cela a pour but d’économiser près de 3Mds euros sur trois ans. C’est-à-dire un montant de 715M d’euros pour la première année.

La cause de cette hausse s’explique par le recours accru aux taxis conventionnés pour le transport de malades, car le transport en taxi coûte 25 % plus cher à l’assurance maladie. Donc, pour équilibrer, l’assurance maladie souhaite établie un tarif unique pour les sociétés de transport des VSL et des taxis. Ce qui implique un ajustement de 547M euros en trois ans. Cette proposition de l’assurance maladie est maintenant appliquée dans le domaine public.

Selon la cause du transport en taxi conventionné, une prise en charge à 100 % de l’assurance maladie est éventuellement applicable. Mais ce remboursement a largement affecté les économies de l’assurance maladie. Il est alors logique que des mesures aient été prises afin d’y remédier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *