Micro station d’épuration, définition et fonctionnement

C’est un fait mondialement reconnu que notre environnement est en train de péricliter dangereusement à cause de l’augmentation des gaz à effet de serre. C’est pour empêcher cette dégradation néfaste pour tout le monde qu’il est important que chacun prenne ses responsabilités. Les ménages doivent donc essayer de polluer le moins possible le sol et l’environnement, pour cela ils doivent procéder eux-mêmes à la dépollution des eaux usées. Une initiative louable destinée à protéger la planète.

Qu’est-ce qu’une micro station d’épuration

Une micro station d’épuration triel est un dispositif qui traite les eaux usées (domestiques et toilettes) d’une habitation non collectée sur le réseau d’assainissement de la commune. À l’instar d’une station d’épuration proprement dite, elle suit les mêmes principes de fonctionnement par l’utilisation des moyens biologiques contrôlés. En fin de traitement, les eaux dépolluées pourront être relâchées dans la nature sans aucun danger pour l’environnement.

À l’opposé d’une fosse toutes eaux qui sert seulement à liquéfier et décanter les résidus organiques, une micro station sépare, décante et digère ceux-ci puis clarifie les eaux. Une fois dépolluées, ces dernières peuvent être rejetées directement dans le milieu naturel sans aucune autorisation préalable.

Fonctionnement d’une micro station

En général, la technologie utilisée par une micro station d’épuration triel consiste à une boue activée ou à une culture bactérienne fixée. Dans les deux cas, ce sont les bactéries aérobies et anaérobies qui se chargent de digérer les matières organiques avant de clarifier définitivement les eaux usées. Comme une station d’épuration à échelle modérée, le principe de fonctionnement repose sur trois étapes distinctes :

  • Prétraitement

Dans cette première phase, un dispositif adéquat permet de séparer par décantation les matières en suspension puis de les stocker en vue de les dégrader au moyen d’une réaction. Les polluants sont rassemblés, les matières grasses subissent une hydrolyse et les éléments lourds sont stockés à part dans une cuve.

  • Traitement par bioréaction

Les matières organiques ainsi séparées sont digérées par les cultures de bactéries aérobies. Il s’agit de favoriser la multiplication de ces bactéries pour accélérer la désagrégation des matières qui vont se transformer en gaz carbonique.

  • Clarification des eaux

Une fois que les matières lourdes sont désintégrées, les eaux seront clarifiées par un procédé qui dépend des fabricants. Elles subissent une dernière décantation pour les séparer des boues éventuelles qui seront stockées tandis que les eaux dépolluées vont être rejetées dans la nature (dans un cours d’eau ou pour arroser un jardin).

Performance d’une micro station

Il est à savoir qu’une micro station doit suivre une norme bien définie par la loi afin que le système soit le plus performant possible. Pour cela, divers termes sont utilisés par les techniciens pour déterminer l’équivalent habitant (EH) que peut accueillir le logement. Cet EH dépend du :

  • DBO5 (demande biochimique en oxygène sur 5 jours). C’est la quantité d’oxygène pour dégrader la matière organique pendant 5 jours ;
  • Capacité de traitement des matières organiques en suspension contenues dans les eaux ;
  • Demande chimique en oxygène, qui désigne la quantité de matières chimiques dégradable par l’oxygène.

Tous les calculs et les paramètres de la micro station d’épuration triel doivent être établis par un professionnel pour une conformité avec la loi en vigueur.

Avantages d’une micro station

  • Elle respecte l’environnement (préservation de la qualité des eaux et empêche la dégradation du sol) lorsqu’elle est mise en place par les techniciens experts de la commune. Pour cela, un double contrôle doit être effectué, il s’agit du marquage européen CE-12566-3 et du numéro d’agrément national (article 8 de l’arrêté du 7 mars 2012) ;
  • Elle convient parfaitement même aux très petits terrains ;
  • Les eaux traitées pourront être réutilisées pour la plantation ou pour une irrigation souterraine ;
  • Elle bénéficie d’une mise en place rapide ;
  • Les fabricants sont assez nombreux.

Inconvénients d’une micro station

  • Les absences trop prolongées (de 1 à 3 mois) sont particulièrement déconseillées par les fabricants ;
  • Elles consomment de l’énergie électrique, variable selon la puissance du modèle ;
  • Leur entretien doit être effectué par un professionnel compétent ;
  • Il faudra prévoir une fréquence de vidange plus ou moins élevée selon le volume de la cuve destinée au stockage des boues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *