Visiter des parcs naturels fabuleux durant un voyage au Costa Rica

Suscitant la convoitise de nombreux bourlingueurs venant du monde entier, le Costa Rica s’impose comme une destination phare du continent américain. Ce pays plaira particulièrement aux amoureux de la nature. Ces derniers y trouveront quelques aires protégées qui valent le détour. Ces zones de conservation affichent des paysages captivants composés de marais, de forêt brumeuse, etc. Aussi, elles abritent une biodiversité d’exception.

Visite de l’incontournable parc national de Torteguero

Le parc national de Tortogueuro mérite d’être découvert lors d’un périple en terre costaricaine. Il se trouve au nord-est de ce pays et fait partie de la province de Limón. Cette réserve est également intégrée à la Humedal Caribe Nord este, une zone humide de grande importance. Aussi, elle renferme une biodiversité d’exception, notamment grâce à ses 11 habitats distincts. De pa ces multiples biotopes, le site dévoile des paysages variés. Des lagons, des plages, des marais et une forêt humide sont visibles dans cette aire protégée. En outre, ce refuge est connu pour être le lieu de ponte des tortues. En effet, près de la moitié des chéloniens de la planète y viennent pour y pondre. Par ailleurs, ce parc abrite d’autres espèces faunistiques, dont des singes hurleurs, des lamantins et des paresseux.

Faire une virée au parc national du volcan Arenal

Pour réussir leur voyage au Costa Rica, les vacanciers se laisseront tenter par la visite des beaux parcs naturels du pays. Ils pourront notamment rejoindre la réserve du volcan Arenal. Cette dernière est située au nord de la cordillère de Tilarán. Elle s’étend sur une superficie de près de 12 ha. Ce site époustouflant attire chaque année des milliers de bourlingueurs venant du monde entier. Les globe-trotters s’y rendent, entre autres, pour découvrir le volcan Arenal. Celui-ci a une forme conique et s’élève sur 1 720 m d’altitude. On a pensé qu’il est éteint, mai une éruption en 1968 prouva le contraire. Après cet évènement, ce volcan n’a cessé de projeter des roches chaudes, des cendres, de la lave et de la fumée, et cela jusqu’en l’an 2000. C’est également dans cette aire protégée que la cascade de la Fortuna se trouve, une chute impressionnante.

S’attarder à la réserve de Monteverde

La réserve de Monteverde mérite un détour lors d’un périple au Costa Rica. Elle plaira à coup sûr aux amoureux de la nature. En effet, ce site possède biodiversité d’une richesse inestimable. Pour information, cette aire protégée est située à proximité de Santa Elena et culmine à près de 1 500 m d’altitude. Elle est connue pour son atmosphère brumeuse lui valant l’appellation « la forêt de nuages ». Cette zone de conservation constitue une terre promise pour ceux qui veulent observer des animaux. Elle est fréquentée par des pumas, des ocelots, des jaguars, etc. Quelques espèces aviaires s’y trouvent aussi, pour le plus grand bonheur des passionnés d’ornithologie. Ce site abrite notamment le quetzal, un oiseau sacré pour les Aztèques et les Mayas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *